LEVALLOIS/CABOURG - 10 SEPTEMBRE 2016

Il fait encore nuit, ce samedi 10 Septembre 2016, lorsque les 2567 concurrents de la 1 ère édition de Levallois/Cabourg prennent la route, avec parmi eux Didier, Eric, Jean-Michel.F. et Yves représentant la section cyclotourisme du VC Méru.

                         (POUR VOIR LES PETITES PHOTOS EN GRAND, CLIQUER DESSUS)

La première partie de cette randonnée s'effectue dans la circulation des ponts de Levallois, Courbevoie, Suresnes, puis c'est Saint-Cloud, Vaucresson pas très agréable ni sécurisant pour les vélos et les voitures d'assitance. A présent le jour se lève, il fait frais mais le ciel est clair, il va faire beau, quelle chance ! Il nous faut rouler ainsi une trentaine de km pour que le trafic se calme. Juste avant d'arriver à Thoiry, Yves nous fait une belle frayeur, heureusement sans gravité et nous arrivons au premier contrôle/ravitaillement au km 45 devant le château de Thoiry.

La deuxième partie de notre randonnée est beaucoup plus agréable, le soleil est au rendez-vous, nous roulons sur de petites routes remplies de vélos et c'est plein de petites tâches multicolores qui se déplacent serpentant la campagne, les forêts, le relief est plutôt plat, ponctué de 3 belles bosses de plus de 2 km avec un vent défavorable. Nous nous joignons aux autres groupes de cyclos que nous croisons car en étant plus nombreux c'est moins dure et les km défilent plus vite. De temps à autre, nos accompagnateurs (Julien et Lilyane) nous attendent au bord de la route, appareils photos en action, puis ils reprennent leur filature. Nous passons Longnes, Villiers en Desoeuvre, Epieds, Quessigny, Cissey et arrivons au km 112 à  Bonneville sur Iton au second contrôle où le déjeuner est prévu. Là, nous retrouvons Annick venue nous rejoindre en camping-car et guettant nos coureurs. Arrêt bien apprécié par Eric qui commence à ressentir la fatigue et le mal au dos. Ici, c'est la cohue, il nous faut faire dehors une queue de près d'une demi-heure pour récupérer nos paniers repas, aucune salle n'est prévue pour s'installer et c'est assis sur un petit coin de pelouse au milieu des vélos que nous déjeunons tant bien que mal.

Treize heures sonnent, il est temps de reprendre notre itinéraire car nous sommes seulement à mi-parcours. Eric pas vraiment en forme mais combatif remonte en selle. Et c'est par une belle cote que nous réattaquons. Cette troisième partie s'effectue en majorité sur de très étroites routes sillonnant les champs. Nos accompagnateurs ne sont jamais bien loin pour nous ravitailler en eau ou nous dépanner au besoin. Nous passons Ferrière haut clocher, Les Anthieux, Beaumont le Roger, Malbrouck, Giverville et arrivons au troisème contrôle/ravitaillement à Moyaux au km 178 où pour cetains la fatigue commence vraiment à se faire sentir.

Après une petite pause bienvenue d'un bon quart d'heure, nous repartons pour la dernière étape de notre périple. Le fléchage laissant par moment à désirer, Lilyane se trompe de route et aura bien de mal à nous retrouver. Le début de cette portion s'effectue encore sur de petites routes où une belle cote nous est réservée et là nous voyons certains concurrents épuisés la monter à pieds. Eric peine vraiment à présent, Julien lui propose de monter en voiture, mais pas question pour lui de déclarer forfait si près du but. Pour les 20 derniers km, nous retrouvons de grandes routes avec pas mal de circulation, c'est très désagréable de rouler dans ces conditions avec en surplus 200 km dans les jambes. Enfin nous passons le panneau Cabourg et arrivons par le bord de mer au gymnase de la Divette, nos compteurs mentionnent 232 km et non pas 223 comme annoncés sur nos feuilles de route. Là, nous recevons notre diplôme et en souvenirs du Teurgoule de Janville (dessert authentique normand), un peu décevant de la part d'une organisation qui nous avait habitué à beaucoup mieux lors de toutes les années de Levallois/Honfleur. Puis c'est les récompenses pour le club le plus nombreux, le plus éloigné, le plus jeune (10 ans), la plus âgée (80 ans), le plus vieux (84 ans) et le second plus âgé (82 ans) YVES notre vétéran qui reçoit un trophée et est pris en photo avec le plus jeune ! Ensuite c'est le tirage au sort des lots, nous rêvons devant les vélos, mais aucun d'entre nous 4 n'a eu de chance.

Puis nous rejoignons l'auberge des Aulnettes où nous avons réservé nos chambres et notre table pour le dîner. Nous passons tous ensemble une agréable soirée en fêtant notre exploit. Merci à nos accompagnateurs qui nous ont permis de faire cette grande randonnée dans de bonnes conditions.

Dimanche matin, nous nous retrouvons tous au petit déjeuner et décidons d'une balade en bord de mer et nous improvisons un pique-nique pour midi. C'est ainsi, que nous déjeunons au soleil, face à la mer au bord de la plage de Bénerville avant de reprendre la route vers la Picardie où nous sommes de retour à 18 heures.

                                                                                              Didier et Lilyane

 

image_2: