LILLE/HARDELOT - 22 MAI 2016

Samedi 21, mai nous arrivons à Lille en milieu d'après-midi. Après avoir pris possession de notre appart'hôtel nous allons retirer notre dossier au village-animations à Lille Grand Palais. Puis nous partons à pied visiter Lille, ville très animée et commerçante, remplie de jeunesse, et nous arrivons dans la vieille ville où se trouve la célèbre maison MEERT renommée pour sa spécialité de gaufres fourrées que nous ramènerons en Picardie.

Dimanche 22 mai, sous une pluie fine, 6400 cyclos, dont ERIC  et DIDIER représentant le VC MERU, sont regroupés devant le Grand Palais de Lille pour sa célèbre randonnée Lille/Hardelot, organisée par le club Lillois. Et surprise, nous entendons le commentateur annoncé : Nous avons des picards du VC Méru ! 7h00 sonnent et le départ est donné, pendant plus 1/2 heure Lille est traversée par un défilé multicolor.       

Les 60 premiers km très roulants sont effectués à vive allure, la pluie ayant cessée, jusqu'au premier ravitaillement sur la grand'place pavée d'Aire-sur-la-Lys, où malgrè l'affluence de cyclistes nous  réussissons à nous retrouver, car chacun a roulé à son allure dans différents groupes. Lilyane notre accompagnatrice nous y attend également. Après avoir patienté pour accéder aux stands, nous reprenons nos bicyclettes et repartons sous une averse de courte durée par une rue étroite toute encombrée de vélos.                                       

                                        

Dans cette seconde portion du parcours, un concurrent heurte la roue d'Eric qui chute, heureusement sans gravité pour lui et son " cheval ", il remonte donc en selle et poursuit son chemin. La route n'est plus qu'une succession de groupes de toutes couleurs, pas besoin de chercher le fléchage il n'y a qu'à suivre ceux qui nous précèdent et nous nous perdons de vue à nouveau. Au km 91, second ravitaillement à Wismes, petit village niché au creux d'un vallon du haut pays d'Artois qui nous accueille en musique. Là, toujours une foule immense de cyclos, nous tentons de nous retrouver, nous nous appelons, nous attendons mutuellement sans succès. Lilyane descendue à pied jusqu'au ravitaillement croise Didier qui ne sait plus si Eric est devant ou derrière lui.

Dès la sortie de Wismes, les difficultés commencent avec une belle cote jusqu'à Drionville, puis très vite il faut gravir le mont Bart (alt.167 m). Sur le bas côté de la route les secours essayent de ranimer un cyclo victime d'un arrêt cardiaque. Par moment une légère averse s'invite à nouveau sur notre route. Puis nous arrivons à Lottinghem où au sommet d'une belle bosse nous attend le 3 ème ravitaillement au km 110. Lilyane attend ses coureurs, seul Eric est là, Didier ne répond pas au portable, nous patientons un quart d'heure et décidons de partir vers l'arrivée.

Pratiquement au début de la 4 ème partie de l'itinéraire au km 133 nous abordons la montée de la Calique (alt.200 m) très raide, puis ça monte et ça descend sans cesse, roulons en forêt et arrivons à Samer/4 ème ravitaillement au km 135. Là, Didier arrive à joindre Eric au téléphone qui lui dit avoir passé le dernier ravitaillement, alors persuadé que son copain le précède, Didier repart aussitôt.

Dernière portion du parcours, beaucoup plus physique, surtout au bout de 142 km lorsqu'il faut affronter la montée du Haut Pichot (alt.177 m) les jambes brûlent, c'est très dur, mais courage car l'arrivée est proche. Il est 14h30 et c'est enfin l'arche rouge pour Didier, tous les spectateurs qui applaudissent, la musique, les commentateurs et la remise d'un petit cadeau souvenir. Dans cette cohue Lilyane qui guette " ses coureurs " retrouve Didier, nous cherchons Eric parmi la foule, arrivons à le joindre sur son portable et là il nous annonce qu'il est au dernier ravitaillement entrain d'attendre Didier ! Et oui, car au 3 ème ravitaillement il était persuadé que c'était le dernier lorsqu'il avait eu Didier en ligne et dit avoir franchi le dernier ravitaillement, et de même pour Lilyane qui après Lottinghem a filé directement à Hardelot. Mais une heure plus tard, Eric franchit à son tour l'arche rouge dans la même ambiance et accompagné de nombreux autres cyclos. Enfin nous nous retrouvons tous les trois. Nos compteurs affichent 160 km.

Nous avons repris la route du retour et étions de retour à 19h00 dans nos foyers.

                                                                                                   Lilyane et Didier

image_2: